Local : archives de tous les articles


22 juillet 2017 Opération Foot Solidarité

Le jeune maillon  Loire-Estuaire  est porté  localement par l’association  « Des Livres Ouverts » de Blain (44).

Samedi 22 juillet, cette association et l’association des « Chiens Guides d’aveugles de Loire-Atlantique » ont été mises à l’honneur lors de l’opération « FOOT Solidarité ».

Tout l’après-midi, des matches et animations ont eu lieu pour attirer du public mais aussi pour faire connaître les actions de ces deux associations. 

Sur cette photo, Isabelle et Eliane, deux membres de l’association ont participé à un match de « Cécifoot * ».

 

* Sport collectif d’opposition pour déficients visuels, le cécifoot est une adaptation du football. L’objectif est de mettre un ballon sonore dans le but adverse en le faisant progresser à l’aide des pieds, tout en empêchant l’adversaire d’en faire autant.


Le maillon du Tarn témoigne avec Marc

Entre octobre 2016 et juin 2017 les personnes accompagnées à l’ESAT Caramantis (81) ont participé au projet « Le Pied à l’Encrier » et aux ateliers d’écriture (véritable support de valorisation pour les personnes en situation d’illettrisme). En groupe, ils ont co-écrit des textes édités dans un recueil. 

Dans le cadre de ce projet, une grande fête régionale de l'écriture était organisée à Toulouse le 14 juin dernier.

Ce projet a permis à Marc, ambassadeur de la Chaîne des Savoirs et membre du maillon du Tarn (81), de prendre le micro et de témoigner, devant plus de 400 personnes (représentants de la région Occitanie, de la mairie de Toulouse, de la  DRAC, des enseignants, des centres de formation, le Centre Ressources Illettrisme …). Face à un public attentif il a pu parler de ses difficultés et rappeler combien il était important d’ « oser » réapprendre.

 

 

 

 

 

lire le témoignage 

de Marc

 

 

 

 

          Intervention de Marc, Toulouse 14 juin 2017


Juin 2017 : Familles, Ecole, vers une culture commune ?

"Les bulletins, j'y comprends rien !"

"La culture de l’École, c'est pas la nôtre... Ils ont leurs mots, on a les nôtres."

 

Ce n'est pas parce qu'on parle la même langue qu'on a la même culture... Alors comment se comprendre ?

 

C'est pour tenter de répondre à cette question que l'association Par Chemins, maillon du Morvan de la Chaîne des Savoirs, mène depuis 2 ans l'action "Coup de pouce" en partenariat avec les acteurs de l'enseignement... pour rapprocher les familles de l’École, et l’École des familles, en particulier celles qui sont en difficulté avec l'écrit...

 

Ils nous partagent leur réflexion à travers ce clip... Bon visionnage !


9 mai 2017 Echanges à Rennes avec ATD Quart Monde

Le 9 mai 2017, le maillon de l’Anjou a été invité à la Maison ATD Quart-Monde de Rennes pour projeter le film « Tourner la page » et échanger avec la trentaine de participants présents.

 

La rencontre avait commencé par le repas pris ensemble afin de favoriser la connaissance réciproque. 

Le débat qui suivit la projection fut riche et des personnes ont osé parler de leurs difficultés à l’école ou dans leur vie d’adulte à cause de ces problèmes d’illettrisme.

 

Les ambassadeurs ont été amenés à parler de leurs déclics pour aller en formation, des lieux et des conditions de la formation : la durée, en groupe ou en individuel, de l’attestation des acquis obtenus … D’autres questions ont également permis d‘aborder le rôle de l’ambassadeur, la diffusion du film …

La rencontre s’est terminée avec la lecture d’un extrait de l’Appel à la solidarité prononcé le 17 novembre 1977* par le père Joseph Wresinski  à l’occasion du 20 ème anniversaire du Mouvement ATD Quart-Monde.

 

* lire l'Appel à la solidarité


Retour sur les premiers pas du maillon de Grenoble

Odile :

               Depuis 2012, le LEFOP de Grenoble s’intéresse et suit les activités de la                      Chaîne des Savoirs.

 

Fin 2014, Anne Vinérier est venue rencontrer quelques apprenants et ce fut le début d’un beau chemin. Peu à peu, certains apprenants ont pris conscience de l’importance de leur engagement personnel dans la défense du droit à la formation pour tous ; témoignages, création d’une affiche, rencontre des maillons du Sud Est, rencontre avec la députée de la circonscription…

et puis, en mai 2016, lors de la rencontre nationale de la Chaîne des Savoirs  à Roanne, nous voilà prêts pour créer un maillon sur Grenoble avec 4 ambassadeurs motivés et impliqués

 

 

 

 

 

Membres du maillon de Grenoble

 

 

 

 

 

Le 10 Septembre 2016, les ambassadeurs ont été présents lors de événement : « Des mots pour se dire », qui a eu lieu à Grenoble pour sensibiliser le grand public à la problématique de l’illettrisme. 

Sabrina : être ambassadeur, c’est représenter les personnes en situation d’illettrisme ; raconter nos difficultés, notre vécu et nos difficultés avec l’écrit, notre parcours d’apprentissage, la confiance acquise, les résultats… Et dire à d’autres, qui rencontrent le même type de problème, que réapprendre est possible, que des formations existent, et que cela nous valorise ! 

 

Bruno : A Roanne, nous avons rencontré pour la première fois beaucoup de personnes et j’ai été surpris car j’avais l’impression de les connaitre déjà, d’avoir une histoire commune. Cela m’encourage et me donne envie d’aller de l’avant !

 

Véronique : Cela fait chaud au cœur de voir toutes ces personnes, réunies à Roanne, qui ont toutes le même désir de faire avancer les choses, de montrer que tout est possible même si c’est difficile. J’en suis repartie encore plus motivée.

 

Mohamed : j’ai été content de notre rencontre avec Mme Fioraso, notre députée. Elle est venue au LEFOP  écouter nos témoignages, comprendre notre « combat »… elle et son équipe ont été touchés par notre courage et notre démarche d’ambassadeurs. 

 

Victor : Samedi 10 septembre, j’étais au Jardin de Ville pour participer à l’évènement organisé par le LEFOP pour la journée de lutte contre l’illettrisme.

J’ai assisté à la projection du film « Les mots me manquent » où des personnes parlaient de leurs problèmes avec la lecture et l’écriture. J’ai participé au débat dans la salle.

Après le film, j’ai été interviewé par la radio France Bleu Isère et j’ai parlé de mon vécu jusqu’à l’arrivée au LEFOP.

Ensuite j’ai participé à l’écriture du poème le plus long. Ce poème qui faisait 10 mètres de long a été lu ensuite par Yves BEAL, un écrivain poète. 

 

Noëlle : A mon grand regret je n'ai pu aller à Roanne mais dès leur retour les ambassadeurs m'en ont fait un compte-rendu détaillé élogieux... Par contre la rencontre des maillons du sud est à Lyon, une première pour nous, m'a touchée et nous a lancés dans cette aventure: oui, osons !

Les ambassadeurs très motivés ont participé activement le 10 septembre à cet après-midi de sensibilisation à l'illettrisme, un moment fort...

 

Interviewés par Radio Bleu Isère, vous pouvez entendre ci-dessous les beaux témoignages de Mohammed, Bruno et Victor.


Participation de la Chaîne des Savoirs à la semaine de lutte contre l'illettrisme (du 5 au 11 septembre 2016)

Des actions  de sensibilisation à la question de l’illettrisme ont été menées sur le territoire français à l’occasion des journées nationales  d’action contre l’illettrisme. 

 

Différents maillons de la Chaîne des Savoirs ont participé et/ou organisé des temps forts au cours de cette semaine. Des ambassadeurs ont pris la parole.  Vous trouverez quelques liens qui relatent quelques unes de ces manifestations :

 

Maillon des Deux-Sèvres : article dans la Nouvelle République

Maillon de l’Indre : article dans la Nouvelle République 

Maillons de l’Indre et Sud Touraine :  affiche d'information sur une marche qu'ils ont organisée 

Maillon Marseille communiqué sur le site du Centre Ressources Illettrisme

 


François, ambassadeur du maillon de l’Anjou a présenté le film "Tourner la page" au sein de son entreprise

Vaincre l’illettrisme, un salarié témoigne

 

Les mercredis 27 avril et 4 mai 2016 ont été l’occasion pour la Société Fromagère de Bouvron (Loire Atlantique) d’aborder le thème de l’ILLETTRISME avec la projection du film « Tourner la page ».

Des personnes de l’association « La Chaîne des Savoirs » ont témoigné de leur parcours auprès d’un public venu sur son temps personnel.

La projection a été suivie d’un débat, riche en échanges, animé notamment par François BRIZAY, qui est à l’initiative de cette démarche.

Toute personne intéressée par une formation en français ou mathématiques, peut s’adresser au service des Ressources Humaines de la Société Fromagère de Bouvron ou à l’association « La Chaîne des Savoirs ». 

Bernadette POUGET, Isabelle CIVEL, François BRIZAY, Françoise BOSSÉ, Stéphane GUINEHUT
Bernadette POUGET, Isabelle CIVEL, François BRIZAY, Françoise BOSSÉ, Stéphane GUINEHUT

10 mai 2016 : intervention auprès des futurs travailleurs sociaux à Chambray Les Tours  (37)

Le 10 mai 2016, à la demande de l’IRFSS Centre -Val de Loire Croix Rouge Française (Institut Régional de Formation Sanitaire et Sociale), les ambassadeurs du maillon de Touraine ont rencontré des étudiants qui se préparent  aux métiers du travail social. Lien : http://irfss-centre.croix-rouge.fr.

 

 

Pour préparer cette rencontre les étudiants avaient écrit aux ambassadeurs  pour leur parler des sujets qu’ils voulaient voir aborder. Les ambassadeurs s’étaient réunis plusieurs fois pour préparer  les messages qu’ils souhaitaient faire passer à partir des différentes questions qu’ils ont écoutées, lues. Après la rencontre,  les étudiants ont été invités à écrire leurs réactions/transformations. Voici quelques extraits de leurs textes : 

lire la suite...


22 mars 2016 : rencontre avec l'association l'ACLEF de Chatellerault (Vienne)

Le 22 mars 2016, des membres des maillons des Deux-Sèvres et de la Touraine ont rencontré des apprenants et formateurs de l’ ACLEF (Association pour le Calcul, la Lecture, l’Ecriture, la Formation) à Chatellerault dans la Vienne. 

 

Les ambassadeurs ont présenté le film « Tourner la page » puis les apprenants, les formateurs salariés et bénévoles, les ambassadeurs et accompagnateurs de la Chaîne des Savoirs ont échangé en sous-groupes. 

 

Des membres de l’ ACLEF nous ont partagé leurs impressions sur ce temps fort qui nous a réunis. En voici quelques extraits : 

 

Des apprenants : 

  • Ca ferait pas de mal de se réunir entre apprenants pour parler de nos soucis ensemble. En parlant, depuis que je suis ici, je me sens beaucoup mieux. 
  • J’y ai repensé au film, ça donne du courage pour aller plus loin. J’ose pas dire aux gens. (….) Moi, je voulais pas venir au début et puis je suis venue quand même. 

Des formateurs bénévoles :

  • Film très bien, très touchant, on comprend de l’intérieur, on mesure mieux...
  • J’étais fière des apprenants de l’ACLEF, de ce qu’ils disaient, c’était intéressant.
  • J’ai un peu plus réalisé combien c’était difficile, douloureux.
  • On oublie trop tout le mal être que ressentent ces personnes… 

Des formatrices salariées :

  • Très intéressées par le fait de laisser la parole le plus possible aux personnes concernées pour qu’elles puissent dire non seulement ce qu’elles ont vécu mais aussi comment elles aimeraient trouver les réponses de formation qui leur conviennent. (…)
  • Avoir pris ce temps nous a dynamisé et engagé !(…)
  • Cette rencontre nous a aussi conforté dans la nécessité de proposer de la formation au plus près des apprenants … dans les campagnes avec des permanences….de l’information…  que nous essayons depuis de développer ! 

Un printemps actif à l'Ouest...

Le maillon des Deux-Sèvres : le 4 mars à Angoulême, le 1er avril à La Rochelle, le 13 mai à Niort.

 

Les ambassadeurs et accompagnateurs du maillon des Deux-Sèvres ont rencontré des médiateurs, des conseillers en insertion, des personnes qui orientent vers la formation, des travailleurs sociaux.

 

Les ambassadeurs sont venus échanger avec eux sur leur parcours vers la formation en réapprentissage des savoirs de base.

 

lien vers le site Coraplis : coraplis.net


Faciliter la communication entre les familles et l'institution scolaire... apprendre autrement...

 

Le  maillon du Morvan travaille sur un projet qui lui tient à cœur :

 

Comment faciliter la communication entre les familles et  l'institution scolaire ?

Un groupe pilote s'est constitué pour réfléchir à cette question, il est composé de représentants de l'Enseignement Agricole et de l'Éducation Nationale et de membres du maillon.

 

L'objectif est triple :

- créer de nouveaux outils de communication entre les familles  et l’institution scolaire

- sensibiliser à la problématique de l'illettrisme et aux difficultés que peuvent rencontrer certaines familles

- continuer à apprendre, mais autrement. 

 


Notre premier ciné-débat

C’était la première fois que nous préparions un ciné-débat.

 

Préparer l’affiche, utiliser la photocopieuse et le massicot, diffuser autour de soi l’invitation et parfois oser dire sa difficulté avec les savoirs de base à ses proches ou à ses amis, envoyer des mails aux journalistes, aller voir des membres du Conseil municipal de Preuilly (Indre et Loire), vérifier le matériel de projection, le micro, la sonorisation…

Mais aussi re-visionner le film « Tourner la page » et en faire l’analyse à partir des symboles utilisés par le maillon de l’Anjou…

 

Et encore … préparer l’introduction au ciné-débat, les messages que chacun souhaitait faire passer, se préparer à des questions que les participants allaient inévitablement poser…C’était tout cela la préparation !

 

                                                          Le jour J ... et après

 

En relisant ce qui s’est passé au cours de cette soirée, nous avons relevé ces quelques points :

  • Des participants très différents dont certains étaient en responsabilité (élus de Preuilly, directrice d’école, président d’une association de parents d’élèves, présidente d’un organisme de formation…), de tous les âges (dont un père avec sa fille).
  • Des journalistes qui ont posé beaucoup de questions tout au long du débat.
  • Des participants qui ont continué l’échange autour du pot et qui ont fait des propositions (autres ciné-débats dans le cadre d’un collège, d’un organisme de formation…).

Beaucoup de questions pendant le débat ... sur les raisons qui font que c’est parfois difficile d’apprendre (à l’école, dans la famille) ... sur les changements des ambassadeurs aujourd’hui (le mot « autonomie » est revenu souvent) ... sur la Chaîne des savoirs ... sur la prévention de l’illettrisme…

 

Nous avons été surpris  par des mots que les participants ont utilisés : « handicap, élève (en parlant des adultes en formation), avouer, lacunes scolaires ».

Nous avons préféré mettre l’accent sur « la souffrance à l’intérieur de soi quand on se sent jugé, pas aidé » et mettre l’accent sur « les conséquences : se bloquer, avoir de la tristesse, de la honte et finalement choisir de se taire pour ne pas recevoir des moqueries ; se sentir en échec ». 

Cette réflexion a fait naître en nous le projet de  retravailler une présentation en disant « les mots qu’on n’aime pas » et pourquoi on ne les aime pas !

 

Cette « première fois » nous donne envie de continuer et nous allons répondre aux demandes locales de ciné-débats en proposant que des apprenants de différents organismes de formation ou associations puissent aussi  y participer. 

 

Le maillon de Touraine


Elections régionales 2015 : des membres de la Chaîne des Savoirs interpellent les candidats...

à l’attention des candidats

Aux élections régionales de décembre 2015


Madame, Monsieur,

A l’aube de 2016, un français en situation d’illettrisme rencontre de plus en plus de difficultés pour trouver un lieu où ré-apprendre les savoirs de base. Or, savez-vous qu’aujourd’hui encore on estime à plus de 2 500 000 le nombre de personnes domiciliées en France ne maîtrisant pas assez les savoirs de base pour être autonomes dans leur vie quotidienne. A ce nombre, il faudrait ajouter les jeunes de 16 à 18 ans et les personnes de plus de 65 ans qui ne sont pas intégrées dans les statistiques données par l’ANLcI (Agence Nationale de Lutte contre l’Illettrisme) car elles ne sont pas sur le marché de l’emploi. Pourtant, un parent qui ne peut pas raconter d’histoire à son enfant parce qu’il ne sait pas lire, un jeune qui décroche du système scolaire, un retraité qui aimerait prendre sa place de citoyen … sont des situations humaines auxquelles il convient aussi de s’intéresser.

Or, sur 100 personnes qui ont besoin de ré-apprendre, on estime entre 1 et 3 le nombre de personnes qui oseront faire la démarche. Que comptez-vous mettre en place pour que l’article 26 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (1) soit respecté dans votre région ? La Région a les compétences en matière de formation. A l’heure de rédiger des appels d’offres, pourra-t-elle tenir compte des besoins de ces personnes qui sont dans l’ombre et essaient de se faire oublier ?

Un mouvement, qui a ses origines en Anjou, est devenu mouvement national en 2012. Il s’agit de la Chaîne des Savoirs. En suivant ce lien vous trouverez ce que les Ambassadeurs ont appelé le Manifeste et qui reprend leurs besoins pour trouver une formation adaptée à leur état d’adulte en situation d’illettrisme :

http://www.chainedessavoirs.org/sensibilisation/le-manifeste-des-ambassadeurs/

Le maillon de l’Anjou a également réalisé un film qui peut être projeté là où des personnes sont intéressées pour participer à un débat et réfléchir ensemble à des actions à mettre en place.

Dans l’attente d’une réponse, nous restons disponibles pour répondre à vos questions et nous vous remercions de votre lecture attentive.

Des membres de la Chaîne des Savoirs 

(1) Toute personne a droit à l’éducation. L’éducation doit être gratuite au moins en ce qui concerne        

      l’enseignement élémentaire et fondamental. (…)


Journée du 8 septembre 2015 à Marseille

Le maillon de Marseille a travaillé activement pour préparer la journée du 8 septembre dernier, journée internationale de l'alphabétisation et de lutte contre l'illettrisme.

 

Nous avons préparé des écrits qui ont été distribués aux participants de la journée régionale organisée par le Centre Ressources Illettrisme PACA.

Des extraits sonores de nos rencontres ont aussi été diffusés tout au long de la journée où plus de 100 participants étaient présents.


2ème " marche contre l'illettrisme " dans la forêt de Loches

La Chartreuse du Liget (37)

 

Accueil point de départ des circuits et du pique-nique

Le 7 juin 2015, le maillon de Touraine a organisé sa deuxième « marche contre l’illettrisme » dans la forêt de Loches (37). Le maillon de l’Indre est venu se joindre aux organisateurs et aux marcheurs.  Deux  circuits ont été proposés : l’un de 5 km et l’autre de 11 km. Le temps était magnifique…. Plusieurs groupes ont été constitués et pour chaque groupe un plan a été fourni.

 

Les groupes avaient une feuille de route  autour de 3 points :


* favoriser le repérage ou l’apprentissage de lecture du plan pour que chacun puisse
  se repérer et s’orienter sur un trajet inconnu,

* observer l’environnement naturel en partageant ses connaissances sur les arbres et   la nature en forêt, et les curiosités culturelles riches dans ce coin de la forêt, 

* échanger avec d’autres personnes qu’on ne connaissait pas. 

 

Savoir s’orienter en forêt n’est pas si évident que cela ! Certains ont pris un autre chemin ! Il  y a eu des discussions dans le choix des bonnes directions…. Finalement tout le monde est arrivé à bon port… « C’est en faisant des erreurs qu’on apprend », on l’a vérifié une fois de plus !

 

Nous avons aimé échanger avec  des personnes qu’on ne connaissait pas …on s’est senti en toute confiance pour se présenter, parler de notre histoire et écouter celle des autres, c’était facile de parler, il y avait beaucoup d’écoute entre nous et surtout une bonne ambiance….

Nous avons pique -niqué dans les ruines près de la Chartreuse de Liget dans une ambiance très agréable en admirant le cadre magnifique du château. 

 

Après le repas, nous avons échangé sur le rôle de l’ambassadeur qui va à la rencontre de ceux qui n’osent pas aller en formation.  Nous considérons que la marche est un bon support pour aborder le sujet de l’illettrisme, on est détendu, on n’a pas peur des regards, on a tous le même souci,  de bien marcher pour arriver, d’admirer la nature si belle, on croise des personnes différentes qui s’intéressent à la Chaîne des Savoirs  et qui ont aussi des savoirs à partager. 

 

Préparer une marche c’est aussi apprendre à organiser, connaître les déclarations à faire (Préfecture, ONF),  connaître les règles à respecter et à faire respecter, assurer le temps de l’accueil. Mais c’est aussi préparer l’affiche pour faire de la publicité, distribuer des tracts autour de nous et oser dire qu’on est membre d’une association qui parle d’illettrisme. C’est aussi prévoir les déplacements, faire du co-voiturage… En fait on apprend tout le temps !

                                           Article rédigé par les maillons de l’Indre et de la Touraine


Participation au 10ème Forum Régional de la Formation à La Rochelle

Le maillon des Deux-Sèvres a participé au 10ème  Forum régional de la formation à La Rochelle le 26 mars 2015. Le thème était : « quel socle de connaissances et de compétences pour l’accès à la qualification et à l’emploi, pour l’exercice de la vie sociale et citoyenne ? ».

Les ambassadeurs et accompagnateurs ont animé un atelier « Témoigner pour convaincre ».

« On se sait pas lire et écrire, ET ALORS ! ». Ils ont expliqué les objectifs  et les actions qu’ils sont en train de mettre en place, sur l’intérêt de témoigner auprès d’un plus grand nombre pour faciliter l’accès à la formation de base. Le public ayant participé à  cet  atelier était composé de formateurs, de techniciens de la Région Poitou-Charentes, de représentants de l’Education Nationale. 


Les projections du film "Tourner la page" pendant le 1er semestre 2015

Tourner la page... suite...                                                            relire l'origine du film

 

Le film continue sa vie avec une grande variété dans les présentations selon les partenariats. 

  • 11 avril 2015, à Savennières (49), dans le cadre du Festival Littéraire Terres à livres, terres à vins. 

Voir l’affiche réalisée par le foyer des jeunes accompagnés d’un graphiste ainsi que le programme de la journée.

  • 25 avril, au cinéma de Blain (44) : projection publique suivie d’un débat. 

TV sur Erdre, la Chaîne télé du Nord Loire a relayé l'information dans sa région

  • 29 mai, au Tremblay (49), projection du film organisée par les bibliothécaires avec la participation des enfants de l’école. (cf affiche et invitations).

Réalisation d'un agenda 2015 avec textes d'ambassadeurs

"Aujourd'hui, on ne peut pas vivre sans savoir lire et écrire, c'est comme l'air qu'on respire."  

André, apprenant ambassadeur du maillon du Morvan

 

7% des personnes âgées de 16 à 65 ans sont en difficulté avec l'écrit et ne peuvent pas réaliser des actes simples de la vie quotidienne, comme payer une facture, lire un bulletin scolaire, un contrat de travail, le journal… ou encore lire des histoires à leurs enfants. 

Pourtant "il n'est jamais trop tard", disent les uns… "On peut réapprendre autrement qu'à l'école" disent les autres… Comment faire savoir à des personnes qui se cachent derrière le mur de la honte que (ré)apprendre à l'âge adulte c'est possible…      

C'est ce défi que se sont lancé des personnes qui ont fait le chemin de "réapprendre en témoignant de leur parcours et de leur réussite".


La réalisation de l'agenda 2015 est le fruit d'une année de travail qui a permis de mettre en œuvre les savoirs de base…et bien d'autres... et a réuni des textes d'ambassadeurs du maillon du Morvan et d'autres maillons de la Chaîne des Savoirs. 

 

Merci à tous ceux qui se sont associés à l'expérience de cette réalisation en déposant des textes, des illustrations, des pensées. Ils ont contribué à donner vie à cet agenda que beaucoup ont trouvé particulièrement réussi. 

...Ci dessous, un extrait de quelques pages de l'agenda...


Les écrits qui excluent !

Janvier 2015, le maillon du Morvan lance un groupe de travail sur "les écrits qui excluent" au sein de l'Education Nationale et de l'Enseignement Agricole.


2 décembre 2014, agir dans l'entreprise pour combattre l'illettrisme...

Un ambassadeur et une accompagnatrice du maillon de l’Indre ont été invités par le Club RH des Entrepreneurs et la Boutique de Gestion des Entreprises d’Initiative (département de l'Indre, 36).


15 DRH (Directeur des Ressources Humaines) et dirigeants d’entreprises ont participé à la réflexion :

Comment faire avancer la formation dans l’entreprise ? Comment donner envie aux salariés de se former pour évoluer dans leur métier ? 


La question des freins et des contournements a été abordée.


Plusieurs thémes vont être proposés aux salariés comme des étapes vers un chemin de formation tels que «la sécurité sur les postes, l’amélioration des relais inter-com»…


L’ambassadeur a expliqué comment - en situation d'illettrisme -  il avait mis en place des stratégies de contournements dans les postes qu’il a occupés dans différentes entreprises.

Il a ensuite pu participer à une formation aux savoirs de base pendant 4 ans (3 heures par semaine). Il a conclu cette rencontre avec ces mots :


« J’ai plus confiance en moi, je vois que j’y suis arrivé, que je suis capable. Depuis, j’utilise un téléphone portable, j’ose écrire des textos, c’est très nouveau pour moi, j’ai même fait une formation pour apprendre l’informatique, et je vais avoir un ordinateur chez moi pour avoir mon adresse mail… Aujourd’hui, je m’adresse directement à mon chef, je n’ai plus peur, je n’ai plus de stress au travail, c’est pour ça que je veux témoigner pour aider ceux qui se cachent dans la honte…je suis tellement mieux dans ma peau, je me sens libre… ».


le 28 septembre 2014 : 1ère marche contre l'illettrisme organisée par le maillon de Touraine.  

Le maillon de Touraine a organisé le 28 septembre une  marche contre l'illettrisme. 

Des randonnées pédestres de 6 et 14 km étaient proposées en forêt de Loches (37). Une centaine de personnes ont soutenu et apprécié cette première marche, riche d'échanges avec les apprenants ambassadeurs de la Chaîne des Savoirs.

Le journal "La Nouvelle République" a rendu compte de la marche dans son édition du 5 octobre dans l'article suivant :


Avant, je ne savais pas lire un plan. Et pourtant, cette semaine, Nathalie a pris part à l'organisation d'une randonnée de plus de cent personnes dans la forêt de Loches. Autant dire qu'un bon repérage était indispensable. Depuis cinq ans, cette habitante du Lochois réapprend à lire et à écrire. « Ça a changé beaucoup de choses dans ma vie, explique-t-elle, juste avant que la marche ne commence. Maintenant, je lis, je me sers d'un ordinateur. Je vais à la médiathèque toute seule. Je fais mes courses, tout simplement, alors qu'avant, c'était mon mari qui s'en chargeait. »


Nathalie fait partie de l'association nationale La Chaîne des Savoirs, et plus particulièrement du « maillon » de Loches, ce groupe local d'une douzaine de membres qui a vu le jour en 2005. A l'étang du Pas-aux-ânes, de nombreux apprenants, comme elle, sont venus de Tours, de l'Indre ou encore des Deux-Sèvres pour marcher contre l'illettrisme. 


Avant le départ, Dominique résume au micro la philosophie de l'événement : « Faire le choix de réapprendre à lire, écrire, compter à l'âge adulte demande de cheminer, de passer par des tours et des détours. De rencontrer des personnes de confiance pour partager "son secret", celui de taire son souci avec l'écrit à cause de la peur du jugement de l'autre. C'est bien là toute la symbolique de cette marche. » Depuis dix ans, Dominique s'est engagé dans ce rude parcours. Pour la marche, il a pris les inscriptions par téléphone. « Auparavant, je ne touchais pas au téléphone ! Je n'allais jamais tout seul chez le médecin. Pareil pour les démarches administratives. Maintenant, je le fais tout seul. » 


En France, 2,5 millions de personnes sont en situation d'illettrisme. « On considère qu' 1% d'entre elles réapprend à lire et à écrire à cause des difficultés, ou encore de la honte », précise la présidente de l'association, Anne Vinérier. Dominique est allé au bout de son engagement, jusqu'à devenir coprésident de la Chaîne des Savoirs afin d'« aider les autres, défendre le droit pour les adultes à réapprendre à n'importe quel âge. C'est important de réapprendre. Ensuite, on n'a plus besoin de s'appuyer sur quelqu'un d'autre pour faire les papiers. On est plus libres ! » Une longue, difficile et belle marche vers la liberté.


9 septembre 2014 : impacts d'une journée de sensibilisation avec le maillon de l'Indre

Les ambassadeurs de la Chaîne des Savoirs et leurs accompagnateurs ont accueilli les apprenants et les bénévoles des ateliers de formation de Châteauroux.

  • Ils témoignent

A l’occasion des 1ères journées nationales d’action contre l’illettrisme portées par l’A.N.L.C.I., associées à la journée internationale de l’alphabétisation portée par l’UNESCO depuis 40 ans, le CRIA36 /ADPEP36 a organisé avec le maillon de la Chaîne des Savoirs de l’Indre et les ateliers d’alphabétisation du Centre social St-Jean St-Jacques de Châteauroux une demi-journée conviviale de témoignages pour sensibiliser le public en témoignant de leur parcours et du besoin d’apprendre pour être autonome.

- 60 personnes dont 3 journalistes Nouvelle République du Centre, Echo de Châteauroux et la radio France Bleue Berry ont assisté et participé.

- 19 personnes ont témoigné avec leurs formateurs, osant exprimer face au public leur parcours parfois difficile, mais toujours plein d’espoir et de la fierté d’apprendre à l’âge adulte.

- 8 ateliers de formation de base et linguistique de l’Indre étaient présents, dont 3 ruraux.

- 6 structures étaient représentées : Service de Prévention Spécialisée, Service social de Circonscription, médiatrice FOL Gens du voyage, C.I.O. de Châteauroux, Service Education nationale au Centre pénitentiaire du Craquelin de Châteauroux, avec la participation de Mme l’administratrice de l’ADPEP36.

  • Le bilan de cette journée

Impacts immédiats ...

le 9 septembre : 4 nouveaux bénévoles souhaitent s’engager dans l’apprentissage du français.

10 septembre1 passage Radio France Bleue Berry qui a provoqué 2 appels de   bénévoles voulant s’engager également.

1 article dans la Nouvelle République sur l’interview de Jean-Marc « …j’ai appris à écrire à 48 ans... »: 2 appels de 2 personnes concernées qui se sont reconnues dans le témoignage de Jean-Marc et qui ont osé prendre un RdV avec le CRIA pour être écoutées et orientées vers un atelier de formation.

A la fin septembre

les 6 candidats bénévoles ont été reçus et orientés vers les équipes d’ateliers de formation de l’Indre.

1 personne en situation d’illettrisme a entamé une remédiation avec une formatrice bénévole en individuel, 1ère étape pour accepter le regard de l’autre, avant de découvrir ses propres capacités à apprendre, le temps de reprendre confiance en soi et évoluer ensuite vers une progression d’apprentissage à travers d’autres regards.

1 personne est encore en démarche de RdV après la 1ère étape d’oser téléphoner pour parler de sa situation d’illettrisme.

  • Témoignages des ambassadeurs apprenants et ex-apprenants de la  Chaîne des Savoirs 36 après leur intervention de sensibilisation 

Maryse 56 ans: « ….j’ai lu un article du Manifeste de la Chaine des Savoirs, que j’ai ensuite distribué à tout le monde. J’avais peur au début de parler en public, mais comme je l’ai déjà fait, là, je suis fière d’avoir pu continuer sans m’arrêter. Je suis contente de moi, j’ai plus confiance, et puis il faut qu’ils comprennent que c’est dur mais qu’on peut y arriver si on fait des efforts…».

Jean-Marc 56 ans: « …j’ai accepté l’interview tout seul avec le journaliste, mais j’ai refusé la photo de face. J’ai fait valoir mon droit à l’image, maintenant beaucoup savent car j’en parle beaucoup, mais j’ai encore peur de la honte, je ne veux pas la revivre comme avant…si j’avais su, j’aurais été en formation plus tôt ».

Christian 56 ans: « …je veux continuer à dire à tous les enseignants de ne pas laisser un élève tout seul quand il ne peut pas suivre, et ne pas le laisser tomber dans son orientation, car quand c’est pas la bonne, c’est une vie gâchée… ».

Arlette 56 ans: « …j’ai plus confiance en moi… c’est bien de leur montrer nos efforts…».

Didier 60 ans: « …c’est très dur de quitter la honte, je me suis caché pour aller apprendre, je me suis caché de mon patron et de mes collègues, mais quand Danielle m’a prêté sa voix, après j’ai parlé tout seul, je vais sûrement y arriver… »



Vide-greniers à Roanne 

Le maillon de Roanne s'est inscrit sur plusieurs vide-greniers en juin dernier pour vendre des objets offerts par les sympathisants et sensisibiliser le public à la question de l'illettrisme.


1er semestre 2014: le maillon de l’Anjou travaille en partenariat avec PLATOK, un collectif d’artistes, à la réalisation d’un film.

Le projet s’intitule : "Frontières, ombres et lumières" (nom du projet de film qui est sorti en novembre 2014 sous le nom " Tourner la page)


Ensemble ils s’engagent pour changer le regard de la société sur l’illettrisme, prendre la parole, afin de rompre le silence autour de cette question. 


Ce projet s’inscrit dans une démarche d’éducation populaire, d’autonomie sociale et culturelle en proposant de réaliser un documentaire. 


L’appropriation de l’outil audiovisuel par les membres du maillon leur permet de défendre leurs intérêts et de créer des passerelles avec le monde des lettrés car, au lendemain d’une année où l’illettrisme fut déclaré « Grande cause nationale », les membres de la Chaîne des Savoirs font toujours le constat de l’importance de témoigner de leurs parcours, de leur vécu, pour donner un visage au phénomène de l’illettrisme par eux-mêmes et à leur façon.


 « Nous avions pris l’habitude de nous taire, de ne pas dire que nous avions des difficultés avec l’écrit ou la lecture ou le calcul. Nous avions peur que les autres les découvrent, nous avions peur d’être jugés ou même d’être renvoyés de notre travail. Alors la solution que nous avions choisie, c’était le silence... et nous avions pris l’habitude de trouver des astuces pour que personne ne s’en aperçoive... 


Mais maintenant que nous réapprenons, nous découvrons combien cela change notre vie. Le silence n’est pas une solution ; il enferme la personne dans son problème. Alors il faut en parler. C’est comme une libération. »


Janvier 2014, publication du film avec des ambassadeurs du maillon de l'Indre

Le maillon de l'Indre assure la fonction "Trésorerie" de notre association. Tout au long de l'année 2013, les ambassadeurs ont appris à comprendre les relevés de banque et à entrer les opérations bancaires sur informatique dans un tableur.

 

Dans ce film ci-dessous, tourné par la Fédération Générale des PEP ( et présenté à leur rencontre nationale à Paris), les journalistes interviewent des ambassadeurs qui préparent notre Assemblée Générale de la Chaîne des Savoirs (Eguzon 2013). Ces ambassadeurs témoignent aussi de leur histoire d'apprentissage afin de faire comprendre la situation de l'illettrisme au quotidien


Décembre 2013 : le maillon de Touraine au colloque de la Croix Rouge

Dans le cadre de "Agir contre l'illettrisme, grande cause nationale 2013", la Croix Rouge a organisé une rencontre le mardi 17 décembre, à Tours Nord, dans laquelle les ambassadeurs de la Chaîne des Savoirs ont témoigné de leur combat, après les discours des officiels le matin.


Trois comédiens détendaient l'atmosphère entre les différentes déclarations. Le public se composait d'étudiants, de futures assistantes sociales, des représentants de Pôle Emploi et beaucoup d'apprenants des différents ateliers animés par la Croix Rouge sur le département.


Les interventions des 7 ambassadeurs du maillon de Touraine (ou futur ambassadeur pour Gérard) ont beaucoup ému. Ce qu'ils ont dit était bouleversant et le silence dans l'amphithéâtre, impressionnant. Cela a encouragé au moins deux apprenants de Loches, Marlène et Fabien, à venir nous rejoindre sur le maillon.

Le témoignage des ambassadeurs devant l'assemblée attentive
Le témoignage des ambassadeurs devant l'assemblée attentive

Après le moment sur la scène, on a eu un long temps de débat, passionnant. Ce fut une très bonne journée qui a servi à défendre la Cause du combat contre l'illettrisme.


                                                                                                   Marc, ambassadeur


Juin 2013, naissance du maillon du Tarn

Juin 2013, naissance du maillon du Tarn...


A l’initiative de Ressources et Territoires de Midi Pyrénées avec différents acteurs du Tarn, 4 ambassadeurs, des accompagnateurs et des sympathisants se sont réunis le jeudi 13 juin et ont fixé leurs premiers thèmes de travail. 





Aujourd’hui nous sommes le 10 octobre 2013. C’est notre troisième rencontre et nous souhaitons nous présenter et partager nos expériences.


Moi, je m’appelle Elisabeth, je travaille en ESAT en Blanchisserie et je veux aider les autres.


Moi, je m’appelle Marc, je travaille en ESAT. Je suis marié, j’ai deux enfants et je veux partager mes difficultés, mes projets, mes envies, mes expériences, mon parcours.


Moi, je m’appelle Sylvie, je travaille en ESAT à la cuisine. Je veux apprendre à d’autres personnes que lire, écrire, compter c’est important pour trouver du travail, pour se débrouiller dans la vie de tous les jours.


Aujourd’hui Thomas n’est pas avec nous mais il fait partie des ambassadeurs et il se présentera le mois prochain.


Avec nous il y a Marion. C’est elle qui nous a parlé de ce projet auquel nous avons adhéré après l’avoir beaucoup questionné. Elle nous accompagne, nous vient en aide sur nos différents projets et du coup on ose faire de nouvelles choses de nouveaux apprentissages.


Etre ici, faire partie de la Chaîne des savoirs c’est difficile, nouveau, courageux, c’est aussi une fierté de pouvoir aider les autres, de partager nos expériences, de se connaître nous-mêmes de savoir que l’on n’est pas seul.


Merci à Anne, Nathalie et Nicole d’être à l’initiative de ce projet.


A chacune de nos rencontres, nous partagerons avec vous, nos nouvelles aventures, nos apprentissages, nos projets, nos découvertes.


Le 11 juin 2013, aux Assises régionales à Orléans 

Participation des représentants des maillons de Tours, Sud Touraine et Indre aux assises régionales de la prévention et de la lutte contre l'illettrisme en région Centre.


11 décembre 2012, Illettrisme et monde du travail, colloque à Rennes

Des ambassadeurs des maillons de l’Anjou et de Bretagne ont participé à un colloque intitulé :

Lutte contre l’illettrisme, facteur de sécurisation des parcours professionnels 

Ce colloque organisé par le Fongecif Bretagne a eu lieu le 11 décembre 2012 à Rennes.

L’objectif était de contribuer à une meilleure compréhension de l’illettrisme dans le monde du travail, en s’appuyant sur des expériences réussies d’apprentissage et en favorisant le partenariat des acteurs de l’emploi, de l’orientation et de la formation.

Le matin, Stéphane, François (maillon de l’Anjou) et Gérard (maillon de Bretagne) ont pris la parole au cours d’une table ronde sur le thème : « paroles de salariés en situation d’illettrisme, leurs clés de réussite ».

 

Anne Vinérier avait introduit cette table ronde en répondant à différentes questions sur l'approche de l'illettrisme ces dernières années :

  • la parole s'est-elle libérée ?... 
  • est-ce qu'on repère mieux les personnes en difficulté ?...
  • les moyens se sont-ils améliorés, adaptés, sont-ils en progression ?...

On peut écouter son intervention sur un extrait vidéo de ce colloque.

 

L’après-midi, Stéphane, François et Gérard ont participé à l’animation de l’atelier : « médiateurs-accompagnateurs, mieux se comprendre pour mieux agir ».

 

Lire le texte de François


20 septembre 2012, Conférence-débat à Déols (36)

Les ambassadeurs du maillon de l'Indre ont participé à la conférence-débat qui a eu lieu le 20 septembre 2012 à l'Espace Arts et Culture à Déols. 

 

Cette rencontre était destinée aux professionnels de l'accompagnement social et de l'insertion dans l’objectif d’apprendre à mieux identifier les situations d’illettrisme et à accompagner les personnes vers une démarche de formation. Cette conférence était organisée par le Conseil Général de l’Indre en partenariat avec le CRIA (Centre Ressources Illettrisme et Analphabétisme) de l’Indre.


Le matin, des apprenants-ambassadeurs sont intervenus dans le cadre de la démarche de la Chaîne des Savoirs pour expliciter leur parcours d'apprentissage: les difficultés qu'ils ont rencontrées et ce qui leur a permis de se mettre en route pour réapprendre.

L’après-midi les 80 participants se sont répartis en ateliers pour réfléchir à la façon dont ils abordent la question de l’illettrisme dans leurs pratiques professionnelles. Ils étaient invités à réagir sur les messages qu’ils avaient entendus le matin.

Christian, qui participait pour la première fois à une telle rencontre, a écrit un texte sur cette expérience.

"Je suis arrivé au maillon de l’Indre en juin 2012. C’était ma première action pour la Chaîne des Savoirs. Je veux continuer.

J’ai participé à une conférence-débat à Déols près de Châteauroux pour faire prendre conscience du problème sur l’illettrisme. J’avais de l’appréhension. Le matin, on était plusieurs personnes, les ambassadeurs de la Chaîne des Savoirs devant tout le monde à parler de notre expérience à différents professionnels (Conseil Général, Education Nationale, assistantes sociales, formateurs…).

C’était une grande expérience pour moi. J’ai été très fier de nous tous. L’après-midi, les professionnels à leur tour ont échangé pendant les tables rondes et nous on les a écoutés,cela m’a fait une drôle d’impression ! "


28 au 30 août 2012, Université d'été de l'AFEV à Lyon 

Du 28 au 30 août dernier à Lyon, l’AFEV (Association de la Fondation Etudiante pour la Ville) a organisé une université d’été sur le thème « Du vivre ensemble au faire ensemble ».

 

L’AFEV a pour but « la mobilisation d'étudiants bénévoles dans des actions de solidarité, notamment dans les quartiers en difficultés ».

 

Des ambassadeurs et accompagnateurs de la Chaîne des Savoirs (maillons de la Savoie et de l’Indre) y ont participé et sont intervenus plus particulièrement dans le module : 

 

« On n’a jamais fini d’apprendre ».

 

Lire le texte de Jean-Marc après la rencontre


13 juin 2012, Lire est le propre de l'homme, journée d'étude à Tours

Le 13 juin 2012, les maillons de Tours et Sud Touraine ont participé à la journée d’étude organisée par le CRIA 37 (Centre Ressources Illettrisme et Analphabétisme) sur le thème : 

Lire est le propre de l’homme

L’objectif de cette journée était de faire avancer les pratiques de travail sur la question de l’illettrisme.

Après avoir entendu Pierre Guinot-Delery, Haut Fonctionnaire, nous parler de son expérience d’écrivain public, des ambassadeurs de la Chaîne des Savoirs ont pris la parole autour de 5 thèmes :

  • apprendre à lire permet d’avoir un lien social,
  • apprendre à lire permet d’exister,
  • apprendre à lire permet de prendre soin de soi,
  • apprendre à lire permet de développer des savoir-faire,
  • apprendre à lire se fait « par des marquages » de rencontres.

              

           Lire quelques extraits des paroles des ambassadeurs

 

Puis Bertrand Bergier, sociologue et professeur d’Université nous a fait part de ses recherches sur le thème « des ruptures de parcours et des multi-redoublants qui réussissent».

 

Le film « la tête en friche » de Jean Becker a clôturé cette journée.


Mai 2012, Création du maillon de Savoie...


Le maillon de Savoie a été créé en mai 2012 sous l’impulsion du Centre Ressources Illettrisme de Savoie qui voulait donner la parole aux apprenants.

 

Après deux journées de formation sur la méthodologie d’aide à la création d’un maillon (objectifs, enjeux), destinées aux partenaires associatifs et institutionnels souhaitant s’impliquer dans ce projet, différents acteurs se sont engagés dans l’aventure dont BLE (Bien Lire et Ecrire), le Centre socioculturel des Moulins, Le Centre Polyvalent d’ Action Sociale (CPAS), Savoirs Pour Réussir Savoie, l’association Cantonale d’Animation de Saint Jean de Maurienne. 


Ces acteurs ont sollicité des apprenants intéressés par la démarche : quatre d’entre eux ont participé à la première rencontre du maillon. Ambassadeurs et accompagnateurs se sont ensuite retrouvés pour deux journées de formation. Depuis ils se réunissent régulièrement.

Réunion du maillon de Savoie
Réunion du maillon de Savoie

Suite à l’une des actions de sensibilisation qu’ils ont menée  avec une ambassadrice, dans le cadre de la Commission Territoriale d’Insertion de Tarentaise, présidée par un Conseiller Général, voici les réactions de quelques participants :


Responsable service cohésion sociale au Conseil Général :

" Son témoignage a accroché les personnes, une intervention très spontanée, bien construite (dans le parler vrai). Il a été beaucoup apprécié y compris par les responsables des collectivités. Une prise de conscience ! "


Assistante Sociale :

" L'intervention de l’ambassadrice a permis une prise de conscience, par les élus présents, de la réalité des difficultés au quotidien des personnes en situation d'illettrisme et que : oui cela existait aussi chez nous ! C’'est plus une intervention comme celle-ci qui peut permettre qu'une réflexion autour de l'illettrisme se fasse, plutôt que des « documents écrits ». L'élue aux affaires sociales de la mairie a été impressionnée par le courage de l’ambassadrice d'oser s'exprimer sur ce sujet. Cela a au moins permis d'aborder un sujet dont personne ne parle ici, dans ce secteur où le tourisme prime sur tout le reste ! "


Responsable d’une épicerie solidaire et adjointe aux affaires sociales :

" Je n’aurais jamais pensé qu’elle était en difficulté avec la lecture et l’écriture !


15 octobre 2009, Participation à la Journée Campus Social Angevin

Le 15 octobre dernier, Christophe, François et Yvette (du maillon de l’Anjou) ont répondu favorablement à l'invitation des organisateurs de cette journée conviviale.

 

De nombreux échanges ont eu lieu avec les étudiants (conseillers en économie sociale et familiale, éducateurs, assistants sociaux ...) intéressés par la question de l'illettrisme et s'interrogeant sur la démarche d'accompagnement des personnes.


3 Février 2009, Témoignages dans l'Orléanais

Yvette et Stéphane (du maillon de l’Anjou) sont allés témoigner devant une centaine de professionnels de la Mission Locale de l'Orléanais.