Accueil


Des adultes en situation d'illettrisme s'organisent pour aller à la rencontre de ceux qui, comme eux, ont des difficultés avec les savoirs de base.

 

Ils agissent pour que le droit de réapprendre à lire, écrire, compter, soit possible partout, pour tous et tout au long de la vie.

 

Ils ont entre 18 et 75 ans et ils sont la preuve qu'il n'y a pas d'âge pour apprendre.

                                                                 

                                                  Venez à leur rencontre...

Cris de colère !!!

Apprendre… Réapprendre… OUI ! … mais Où ? …Comment ?... Où sont les réponses appropriées ? … Elles ont disparu !

Ecoutez nos cris de colère (vidéo) monter en cette rencontre de travail d'avril 2019 avec les ambassadeurs et accompagnateurs de l'Equipe Nationale d'Animation 

…  pour dénoncer la politique actuelle de lutte contre l’illettrisme,

… pour  dire que de nombreuses actions de formation disparaissent et personne ne 
    s’en préoccupe, 

… pour déplorer des réponses inappropriées.

Ne transformez pas notre Espérance en Colère !

Vous ne trouvez pas de lieu de formation, dits le nous ! Ecrivez nous sur le site…

 

 

... dernières infos action  ... dernières infos action  ... dernières infos action ...

29 novembre 3ème conférence régionale du Plan Prévention Pauvreté

Nous y étions !

Albert et Isabelle du maillon de Loire-Estuaire, Christophe et Françoise du maillon de l’Anjou  ont participé, avec les 240 personnes présentes, à ce temps fort à Nantes le 29 novembre dernier.

Nous y avons défendu le droit à la formation pour l’accès aux savoirs fondamentaux, par exemple pour les parents qui ont du mal à accompagner leurs enfants dans leur scolarité.

En Anjou, nous espérons prochainement un contact avec le CCAS d’Angers qui soutient la création de nouveaux ateliers de formation de base.

Christophe, Albert, Isabelle
Christophe, Albert, Isabelle

Septembre : alerte du collectif de l'Isère

Alerte !

Alors que les médias parlent régulièrement de l’illettrisme,  les acteurs de terrain sont confrontés à une autre réalité : les associations qui proposent un accompagnement et des formations adaptées aux besoins des personnes en situation d’illettrisme ne trouvent plus les financements nécessaires à leur action. Nous relayons la lettre envoyée en septembre 2019 par le collectif de l’Isère aux élus de leur département. Des ambassadeurs de la Chaîne des Savoirs ont besoin de poursuivre leur formation avec le LEFOP de Grenoble, membre de ce collectif .