L'illettrisme n'a pas de frontière

 

En avril 2015, le maillon de l'Anjou a reçu Francis, un apprenant de l'association «l'Illettrisme, osons en parler !» venu de Belgique tout seul et qui a osé prendre pour la 1ère fois le métro à Paris. Ce fut une belle rencontre qui nous a montré qu’il n’y a pas de frontière entre les personnes qui sont dans cette situation d’illettrisme. Pour nous, un nouveau mur s’est brisé.

 

Des membres de la Chaîne des Savoirs avait eu auparavant l’occasion de faire connaissance avec Francis lors d’une rencontre organisée par la Suisse avec des apprenants de  Suisse, de Belgique et de  France.

 

                                                                                     Lire le texte de Francis

 

                                                   Lire le journal de bord du maillon de l'Anjou